ContactsLiensSéminaires, journées et colloquesTextes de référence et articlesFormationPourquoi ? Pour qui ?Accueil
/Textes

La psychothérapie à médiation corporelle

Brigitte Pacquement
Monique Dechaud-Ferbus

Résumé dans « Carnet/Psy », mars 2007, APEPR

Le travail de psychothérapie de relaxation, pour un psychanalyste, est une ouverture qu'il peut utiliser avec certains patients dans la mesure où il comprend qu'une psychothérapie verbale n'est pas la meilleure indication pour ces patients (narcissique, état-limite, psychose, somatique...), ou bien simplement avec des patients de tout âge qui sont dans un vécu douloureux.

En effet, pour aller au devant de certaines souffrances qui ne sont pas pensables, voire inexprimables, et ainsi non analysables en tant que telles, nous pouvons utiliser une approche corporelle.

Nous élargissons alors notre champ de rencontre avec le patient en lui proposant de porter attention à ce qu'il ressent dans son corps et d'en parler. Cette médiation corporelle offre un écho aux défaillances du fonctionnement psychique du patient, là où le langage ne peut pas jouer son rôle de médiateur.

Le corps propre peut être considéré comme un outil psychanalytique. Il devient un lieu qui peut représenter à la fois l'inconscient du sujet, le préconscient et le conscient.

Il va pouvoir également être utilisé comme un espace symbolique avec son propre « langage » et servir d'étayage pour le patient.