ContactsLiensSéminaires, journées et colloquesTextes de référence et articlesFormationPourquoi ? Pour qui ?Accueil

Séminaires organisés par l’Association pour l’Enseignement de la Psychothérapie Psychanalytique Corporelle (AEPPC)

Années 2017/2018-2018/2019

À Paris – Thème des deux ans :
Les variations du cadre et La valeur de la douleur pour la vie psychique en PPC ou la douleur et son impact dans la vie psychique

A. Séminaire théorico clinique l’AEPPC « les samedis de l'AEPPC »

Monique Dechaud-Ferbus, Christine Pélissier et Yannis Dinos, avec la collaboration des membres formateurs de l’AEPPC

Les samedis de l’AEPPC, ont pour objet un travail sur les concepts freudiens et la mise en évidence de l’originalité de la méthode de la Psychothérapie psychanalytique corporelle (PPC) Issue du travail d’Ajuriaguerra sur la psycho sensori- motricité et des recherches freudiennes, c’est une cure psychanalytique aménagée pour les troubles de la symbolisation. Le dispositif propose le vu et être vu, mais un vu pour être entendu témoignant des traumas primaires de ce qui a eu lieu et a laissé des traces dans le corps ( mémoire du corps) qu’une réactivation transférentielle pourra reprendre et élaborer. Il y a une singularité dans le dispositif visuel de la PPC eu égard à celui du face à face. Alors que le face à face maintient la symétrie, les deux protagonistes sont sur le même plan ; le perceptif de la PPC maintient fermement la dissymétrie garante de l’inscription dans le setting analytique, de la double différence des sexes et des générations. Le dispositif visuel de la PPC (patient allongé sur le divan sous le regard de l’analyste qui est assis dans son champ de vision) permet le jeu possible de présence/absence ; le regard est doublement dissymétrique de bas en haut et sur les côtés, si bien que le patient peut s’abstraire du regard ou l’utiliser comme le dit Pasche, dans la vocation ascendante du moi . Les regards peuvent se croiser ou se décroiser. Ce dispositif est particulièrement contenant, le patient étant doublement tenu – D’une part par le regard de l’analyste - D’autre part par son appui sur le divan en délégation de l’objet.

Nous avons choisi comme thème de l’année 2018/2019 après les variations du cadre, la douleur et son impact sur la vie psychique. La Journée d’Etude du 2 décembre 2017 a été : Les variations du cadre dans les processus de la cure en PPC.

Monique Dechaud-Ferbus a coutume de dire « ça commence par la douleur, la vie psychique.

Nous pouvons dire aussi : « Au commencement est la douleur » comme nous avons pu dire « au commencement est le mouvement »

Si la douleur aigüe symptomatique, est un signal d’alarme pouvant orienter un diagnostic, les douleurs chroniques, n’ont pas cet intérêt. Dans le milieu médical, la prise en charge de la douleur apparaît dans les années 60, puis la création des premiers centres et consultations analgésiques ou anti-douleur datent des années 70 et enfin au début des années 80 sont mis en place des protocoles d’évaluation de la douleur chez l’enfant, particulièrement pour les très jeunes enfants et bébés qui ne sont pas encore des corps parlants, pour reprendre l’expression d’André Green (1960) par Anouk Le Bec.

Les cas cliniques nous donnerons la matière pour réfléchir. Nous retrouverons le cas de Bertrand Caillierez - un cas de Yannis Dinos : La valeur de la douleur -un cas de Michèle Bernard-Elek -Et un cas de Monique Dechaud-Ferbus On travaillera sur les transformations, ce qui nous mènera à rendre compte de la mise en place de la passivité et du phénomène de l’attente ( deuxième loi biologique de Freud) nous serons renvoyé à l’endurance et au masochisme.

Notre Journée d’étude portera sur la douleur et ses effets sur le psychisme

Les dates des samedis de l’AEPPC pour 2018 /2019 seront :
Samedi 6 octobre 2018
Journée d’étude :8 décembre 2018
Samedi 9 février 2019, 6 avril 2019, 22 juin 2019

- Un samedi tous les deux mois de 14 h à 16 h à l'ASM13, 76 av Edison 75013 Paris
Les dates : 2017-2018 - 7 octobre, 9 décembre (journée d’étude) à l' ASM13, 3 Février (suivi de l'AG), 24 mars et 2 juin.

Contacts :

Bibliographie pour le séminaire…

B. Séminaire théorico clinique de l’AEPPC (ouvert)

Le 1er mercredi du mois de 19 à 20 h 30 (chez Monique Dechaud-Ferbus) par Nagib Khouri avec Brigitte Pacquement, Michèle Bernard-Elek

Étude théorique d’un texte 20 Minutes de présentation et confrontations cliniques
Contacts :

Première réunion le mercredi 3 octobre 2018

 

C. Séminaire ouvert à l’ASM 13

1er étage 76 av Edison Paris 13°
Prise en compte du corps dans la théorie et la pratique psychanalytique
Tous les deux mois les 4° mercredis du mois
Première réunion le Mercredi 26 septembe 2018
Stéphanie Azoulay et Bertrand Caillierez,
Contacts : Stéphanie Azoulay stephazoulay1@gmail.com, 06 82 63 64 38 bertrandcaillierez@gmail.com 01 45 84 40 97 06 61 24 00 19

D. Groupe de recherche sur le mouvement avec M. Dechaud-Ferbus, Véronique Saféris, Catherine Yelnik, Anne-Marie Paul, Anouk Le Bec, Nagib Khouri et des invités…

Le mouvement en psychanalyse est resté peu exploité, mais nous pouvons nous appuyer sur des textes de Freud. En 1895 dans « l’Esquisse d’une psychologie scientifique » où il montre le mouvement à l’origine du fonctionnement psychique : « ce qui distingue l’activité du repos est d’ordre quantitatif(Q)La quantité est soumise aux lois générales du mouvement. Ce groupe de recherche pluridisciplinaire sur le mouvement vise à travailler l’utilisation et l’impact thérapeutique de celui-ci, que ce soit en Psychothérapie psychanalytique Corporelle en tango thérapie psychanalytique, dans l’observation des bébés dans la psychothérapie des jeunes enfants, dans les groupes thérapeutiques de danse.
2es mercredis du mois De 21 h à 23 h chez Monique Dechaud-Ferbus
Contact : Véronique Saféris : veroniquesaferis@yahoo.fr, 06 62 62 39 15 ; Monique Dechaud-Ferbus mdf@noos.fr
première réunion le mercredi 10 octobre 2018

À Bordeaux

Le 1er jeudi du mois de 10 h 45 à 12 h 30 à partir du 6 octobre 2016

Florence Baché-Fénelon de la SPP avec la collaboration de Martine Froget de l'AEPPC

Psychosomatique : À partir des textes de Freud, de ses successeurs, ainsi que des travaux sur la psychothérapie psychanalytique corporelle, travail de réflexion théorico-clinique, évoquant la place du corps dans la construction de la psyché.

Contact : Martine Froget, 06 83 31 73 48

À Grenoble

Séminaire d’Annette Thomé-Renault
Psychosomatique et relaxation psychanalytique

Contact Annette Thomé –Renault 2 avenue de l’Europe, St Egrève 38120, 04 76 75 89 64

En Grèce – Athènes

Psychothérapie psychanalytique corporelle et psychosomatique « L’expressivité du corps »

Organisé par Yannis Dinos avec la collaboration de Leto Markouli
Contact : Yannis Dinos dinospsych@yahoo.com
Leto Markouli markoulito@cytanet.com.cy
3° vendredi du mois de 15 h à 17 h – Lieu : locaux de la société hellénique contre le cancer. Centre de soutien, la formation et la recherche en psycho-oncologie

Séminaires

Journées d’étude

Colloques

2016
Transferts et mouvement

2015
Les fonctions psychiques du mouvement

2014
Les fonctions psychiques du mouvement
Manifestations motrices dans la cure

2013
L’auto observation dans le traitement des pathologies de l’excitation par la Psychothérapie Psychanalytique Corporelle

2012
La douleur physique

2011
La Psychothérapie Psychanalytique Corporelle

2010
La place du contre-transfert dans les indications de la Psychothérapie Analytique de Relaxation

2009
L’aménagement du cadre en Psychothérapie Psychanalytique Corporelle (PPC)

2008
L’attention dans la thérapie de Relaxation selon Ajuriaguerra. Transformation possible

2007
La régression en psychothérapie analytique de Relaxation

Les précisions seront indiquées au fur et à mesure de la mise à jour. Pour l’adresse des directeurs de séminaire, s’adresser à un membre du bureau de l'Association pour l’Enseignement de la Psychothérapie Psychanalytique Corporelle (AEPPC), dont la liste et l’adresse figurent dans la rubrique Contacts.